Pourquoi avons-nous des contrats ?

Contrat signéPourquoi ? La question peut paraître incongrue à certains, tant nous passons notre vie au milieu des contrats et des relations contractuelles, tant nous sommes, tous, entourés de contrats. Contrat de travail, contrat avec notre fournisseur d’accès internet, ou encore lorsque nous achetons en ligne.

Et pourtant c’est bien la question posée par l’IACCM dans cet article. La question est bien plus profonde et explore la raison d’être des contrats. Alors posons-nous, nous aussi, cette question: pourquoi avons-nous des contrats ?

J’ai déjà publié mon avis sur cette question dans mon livre, dans des termes très pragmatiques et opérationnels. L’article de l’IACCM se pose la question de différents points de vues, et lance de fait un questionnaire sur le sujet, que je vous invite à compléter.

Car les différents « créateurs » d’un contrat n’ont évidemment pas les mêmes objectifs ni les mêmes enjeux. Le contrat n’est alors qu’un moyen de répondre à chacun des desseins des contributeurs. Citons quelques exemples:

  • le commercial ou business developer veut enregistrer et faire valider sa contribution à la prise de commande, souvent comptabilisée dans la part variable de sa rémunération
  • la direction de l’entreprise peut vouloir se protéger (accord de confidentialité), faire du business (contrat de vente) ou bien acquérir une technologie (licence). Bref, participer à la stratégie de l’entreprise
  • le chef de projet (d’exécution) veut une base de démarrage de son projet
  • le directeur financier veut commencer à reconnaitre du chiffre d’affaire et établir les prévisionnels de trésorerie
  • l’acheteur (côté client donc) veut acheter

Nous voyons alors, comme le reprend un autre article de Tim Cummins, pourquoi les contrats échouent: il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de contenter tout le monde. Nous comprenons pourquoi il est si difficile de rédiger un contrat « parfait », celui qui répond à toutes les exigences de tous les contributeurs. Cela prendrait d’ailleurs plus de temps que l’exécution elle-même du projet.

J’ai vu, dans le cadre de mes activités de conseil, certains projets pour lesquels les contrats étaient toujours en négociation après la livraison du matériel (!) car client et fournisseur n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur la spécification technique au regard des autres clauses contractuelles (notamment les garanties et autres défauts latents).

Il est alors important de savoir figer ses documents, de les appeler « contrat », et de commencer les processus de contract management et de project management afin de « sortir le projet ». Le contrat va alors vivre, être modifié, amendé, pour satisfaire les exigences des différentes parties prenantes impliquées dans le projet. Mais la gestion des parties prenantes est une tout autre histoire.

Et vous, pourquoi avez-vous des contrats ?

 

Ce contenu a été publié dans Comprendre, Project Management, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *