Théorie du contrat relationnel

En ce début d’année, je vous propose un article très intéressant qui revient à la fois sur les origines du contract management tel que nous le connaissons aujourd’hui, et qui l’aborde comme sujet de recherche sous le titre: « Réflexions sur la dimension relationnelle du contrat » par  Hania Kassoul , Maître de Conférence en droit.

Ce document nous apprend que le contract management, s’il est fortement lié au Royaume-Uni et aux Quantity Surveyors, a été théorisé par Ian MacNeil et Stewart Macaulay dans les années 70 aux Etats-Unis.

Ils ont abordé le contrat non pas comme un acte juridique, mais comme un « flux d’activités et de comportements économiques ».

Avant, la théorie classique veut qu’un contrat soit une transaction isolée, ponctuelle, sacralisée.

Après, le contrat est devenu relationnel selon trois « pôles »: coopération, flexibilité, réciprocité.

Le relationnel et donc l’humain entre au coeur du processus contractuel !

Pour télécharger l’article, cliquez ici!

Ce contenu a été publié dans Coin des experts, Comprendre, Relation client, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Théorie du contrat relationnel

  1. Adeline FEDRIZZI dit :

    Merci, je partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *