Retour sur les contrats agiles

Savornin contract agilesTout d’abord, merci à Louis Cointreau et Patrick Pecquet de nous avoir reçus à la maison des Arts et Métiers pour parler des contrats agiles.

Loin de moi l’idée de vous narrer la soirée – plus d’informations dont la vidéo (également ci-dessous) sont disponibles sur le site des A&M – mais de partager mon sentiment sur cette bien belle soirée.

Tous les secteurs sont concernés intéressés

Premier constat en regardant la liste des participants: industrie, service, conseil, banque, téléphonie,….. Ce sujet intéresse tous les secteurs alors même qu’il s’est développé pour le développement de logiciels informatiques.

L’Agile, c’est comme les McCain

Lorsque j’ai ensuite demandé qui n’avait jamais entendu d’Agile, personne ne s’est manifesté. A la question suivante sur les personnes ayant déjà pratiqué l’agilité, très peu de mains se sont levées – moins de 5 sur 50 personnes.

Second constat: l’Agile, c’est comme les frites McCain. Beaucoup en parlent, peu en font.

Des questions, des questions, des questions…

Enfin, après 3 présentations, certes intéressantes, dynamiques et bien menées 😉 nous avons eu beaucoup de questions alors que l’apéro(1) nous attendait ! Et des questions extrêmement diverses: assurance, circuit de décision, application dans tel ou tel secteur… Encore une fois, l’intérêt était manifeste et les thématiques variées. Même constat lors du repas qui a suivi où, en petit comité, nous avons pu aborder des sujets parfois plus légers, parfois moins.

Une belle soirée en tout cas, qui confirme que l’Agile est bien dans toutes les bouches mais nécessite encore beaucoup d’explications.

Merci à tous !

(1) L’alcool, un plaisir à consommer avec modération (et avec des amis aussi)

Une réflexion sur “ Retour sur les contrats agiles ”

  • 25 avril 2018 à 11:59
    Permalink

    j’ai trouvé ma réponse à la question précédente ici… Merci 🙂

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.