Journée du contract manager

Journée du contract managerLe 27 janvier dernier, EFE a organisé une conférence sur le métier du contract manager: la nouvelle fonction indispensable pour optimiser votre stratégie d’entreprise (voir le blog d’EFE).

Le programme était riche, les conférenciers pertinents et l’auditoire participatif.

Nous avons ainsi pu entendre:

  • Audrey Déléris et Grégory Leveau sur le recrutement des contract managers
  • Rémy Rougeron nous a ensuite expliqué la mise en place du contract management chez Thalès et son impact sur l’organisation
  • Alexis Triclin a présenté la formation des contract managers chez EDF
  • Vincent Leclerc a présenté le rôle du contract manager en phase d’exécution de projet, avec un focus particulier sur le contract management plan
  • Lionel Schwirtz et Théodore de Saint-Remy ont ensuite présenté les outils logiciels du contract management
  • Jean-Charles Savornin, en tant qu’ancien chef de projet, a pu apporter son témoignage de management d’un contract manager dans une équipe projet

Le journée s’est ensuite conclue autour d’un verre.

Un métier incompris

Le constat général est consistent: le métier est en plein essor mais n’est pas encore complètement compris des entreprises. D’où une certaine difficulté au recrutement (comment sélectionner une personne dont on ne comprend pas les apports et les compétences ?), à l’interaction avec les autres services de l’entreprise (comment travailler avec des collègues dont on ne comprend pas l’apport sur les projets ?) et à la mesure de la valeur ajoutée (quelle est-elle ?).

Un métier apprécié

Ces différents éléments sont évidemment contre-balancés par des exemples précis de mise en application de préceptes de contract management par le contract manager ou bien le project manager, dans certains secteurs d’activités ou entreprises à la pointe sur ce sujet. Les apports du contract management sont alors appréciés à leur juste valeur et montrent, par l’exemple, leurs impacts business.

Un métier en devenir

Nous voyons alors que les chefs de projet qui ont pu faire bénéficier leurs projets des avantages du contract managment ne s’arrêtent pas là. In fine, chaque euro économisé grâce au contract management est un euro de marge pour le projet (« direct bottom-line » comme disent les anglo-saxons).

 

Ce contenu a été publié dans Emploi, Général, Rôle du contract manager, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *