Contract Management as a Service

On commence à voir des articles sur le Project Management as a Service (PMaaS). Qu’en est-il du contract management ? Peut-on externaliser son contract management ?

Des pneus à l’informatique, nous sommes en phase de transition, d’une société de produits à une société d’usage. Ce sont bien les kilomètres parcours ou les résultats des calculs qui intéressent les utilisateurs.

Même l’énergie est devenue « as a Service » sous l’égide d’Isabelle Kocher alors dirigeante d’Engie.

Pour reprendre les termes de Peter Drucker:

Customers don’t buy products. They buy the benefits that these products and their suppliers offer to them.

Quid du project management et du contract management ?

La notion de « as a Service » correspond finalement à la mise à disposition de l’utilisateur des résultats du travail, sans « possession » réelle de l’outil de travail.

Je mets « possession » entre guillemets car, s’agissant de contract management et de project management, nous parlons certes de méthodes et outils, mais surtout d’individus.

Ainsi, au lieu de payer un prestataire qui va mettre à la disposition de l’entreprise une ou plusieurs personnes qui vont, bien souvent, être localisées dans les murs du client, le prestataire mettra à la disposition de son client un résultat, par exemple le tableau de bord.

Imaginez: le reporting, au lieu d’être réalisé par un collègue interne, sera réalisé par un prestataire extérieur qui s’engage à la mise en forme, à la mise à jour de l’outil de reporting, ou encore à l’envoi à l’heure. L’entreprise n’aura plus à gérer la non-maintenance des macros Excel codées par le stagiaire ! Elle est pas belle la vie ?

Imaginons ce que cela pourrait donner pour le contract management:

  • Vous avez un claim à préparer: vous envoyer toutes les infos à un extérieur qui s’occupe de traiter les données, de rédiger le claim, de le négocier, et vous toucher le chèque à la fin
  • Vous avez reçu un appel d’offre à analyser: le prestataire s’occupe de l’analyser et de vous fournir une analyse de risques et opportuntiés
  • Vous pilotez un projet: le prestataire vous fournis des indicateurs sur le niveau de risque du contrat

Nous pourrions multiplier les exemples à l’envie.

Une question pour vous: vous croyez cela possible ?

2 réflexions sur “ Contract Management as a Service ”

  • 4 octobre 2022 à 14:43
    Permalink

    Hormis la négociation des claims qui reste (le plus souvent) dans le (légitime ?) pré-carré du contractant, l’ensemble de ces missions sont déjà largement externalisées et ce, avec succès !

    Donc bio, c’est possible !

    • 5 octobre 2022 à 18:18
      Permalink

      En construction nous retrouvons effectivement l’EPCM (ou ingénieur conseil, ou,… différentes appellations variées existant avec des périmètres pas toujours identiques). Mais dans d’autres secteurs ?

Les commentaires sont fermés