Gestion des conflits des grands projets en Afrique : priorité à l’arbitrage

Un article de Hugues de La Forge et Isabelle Vaugon, avocats associés, Cabinet Fidal, paru dans le Moniteur Export.

Cliquez ici pour consulter l’article

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Gestion des conflits des grands projets en Afrique : priorité à l’arbitrage

  1. GUIDROUX dit :

    Bonjour,
    La fonction de contract manager projet est devenue quelque peu galvaudée au constat où surgissent soudainement des hommes qui se disent de la fonction et qui en réalité ne sont que de bons techniciens n’ayant jamais pratiqué le droit des affaires. Ceux-ci vous posent des difficultés en souriant auprès de la hiérarchie pour vous dévaloriser.
    Faudrait-il mettre la barre plus haute pour sauvegarder cette fonction.

    Merci
    Cordialement.

    • Bonjour, je crois que, tout comme c’est le cas pour nombre de métiers et je pense particulièrement aux chefs de projet, il faut tous le niveaux. Ce qui est important, c’est d’avoir le bon profil au bon endroit. Certains environnements sont plus propices à des contract managers plus techniques, d’autres à des contract managers plus juridiques. Dit autrement et plus brutalement, il faut des « bons » et des « moins bons », en fonction de l’entreprise, du sujet, du secteur,… L’objectif est d’être meilleur que l’autre, pas excellent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *