Anne-Laure Le Luduec Lafage nous présente le master II de l’Université de Lille

Saviez-vous que la faculté de droit de l’Université de Lille proposait un master II avec une composante en contract management ?

L’intitulé exact de ce master est Contract Management et recouvrement de créances faisant évoluer une précédente dénomination « droit des contrats et recouvrement de créances ». Une transformation dans le nom et dans le contenu des cours insufflée par un directeur de master féru de la matière et qui démontre que notre métier attire et prend de l’ampleur

Quand on aime partager ses connaissances et son expérience professionnelle, l’enseignement est un exercice intéressant. Lorsque l’on m’a proposé début 2020 d’être en charge de deux cours dans ce master : « fin de contrat et retour d’expérience contractuelle » et « pratique des contrats de construction », j’ai tout de suite accepté le challenge

Opérationnelle dans la matière et habituée à dispenser des formations à des professionnels de la gestion de projet, c’était la première fois que j’avais affaire à un public d’étudiants, et qui plus est en cursus initial en fac de droit. Une difficulté supplémentaire, vous l’aurez peut-être compris, ce master est aussi dédié aux étudiants souhaitant se tourner vers une carrière dans le recouvrement de créances (huissier, etc.). 

Le challenge principal auquel j’ai fait face ? Savoir comment amener ce public à comprendre les notions, quelques termes techniques et les enjeux de la gestion contractuelle sur des projets… sachant que la plupart des étudiants a une formation très théorique, pas d’expérience pratique projet ni de l’industrie et ne peut donc pas s’imaginer quelles sont les problématiques auxquelles nous avons, nous professionnels, affaire au quotidien. 

Enseigner c’est simplifier des notions, des idées et les rendre accessibles. C’est aussi susciter l’envie et la curiosité. Une mission pas toujours facile !

Qu’est-ce qu’un projet ? Qu’est-ce que le project management ? Qu’est-ce que le contract management ? De quoi s’occupe un contract manager et pourquoi cette fonction existe dans une industrie / entreprise ? Telles ont été les questions premières que j’ai souhaité aborder. On pourrait en citer d’autres ; qu’est-ce qu’un planning (utile quand on veut évoquer les problématiques de retard) ? qu’est-ce qu’un risque (composante essentielle de notre métier) ? Qu’est-ce que concrètement une obligation dans un contrat ? Pour être honnête, j’ai eu l’impression de parler une langue inconnue au premier cours et j’espère avoir su m’adapter progressivement afin de rendre mes propos intelligibles.  

Il était essentiel de prendre des exemples simples pour commencer. Mon domaine de prédilection étant plutôt le secteur infrastructure / construction, j’ai choisi d’orienter mes exemples dans ce secteur. 

Un projet c’est par exemple les travaux que vous souhaitez réaliser chez vous pour refaire votre intérieur : vous prenez peut-être un architecte ou un maitre d’œuvre, engagez différents corps de métier, vous avez des achats à planifier, de la co-activité, de la sous-traitance même peut-être, sans compter une copropriété, des voisins qui n’aiment pas le bruit et la date à laquelle vous avez invité vos amis pour votre crémaillère… 

Nous avons au fil du temps parcouru des exemples de projets ensemble pour dérouler des cas pratiques, pour simplifier une situation complexe (dans les termes utilisés notamment) et le « re-complexifier » c’est-à-dire comprendre les enjeux sous-jacents : marge, communication, réputation, travaux additionnels, aléas possibles, répercussion d’un problème contractuel sur les autres contrats du projet, etc.  

Au-delà des connaissances théoriques à apporter, ce qui m’intéressait, en tant que professionnelle, c’était de sensibiliser au côté pratique du quotidien d’un contrat ; anticiper et imaginer les solutions, défendre ses intérêts, ce qui veut dire penser différemment et chercher l’information ailleurs que dans la doctrine. J’espère par ce cours avoir pu montrer qu’un contrat c’est bien plus qu’un « accord de volontés entre deux ou plusieurs personnes … », mais qu’on peut aussi le voir comme une allocation de risques, un mode d’emploi pour faire travailler les parties ensemble, atteindre un objectif commun malgré des intérêts divergents.

Je reprends les cours avec une nouvelle promotion cette année et j’espère pouvoir apporter une pierre à l’édifice du contract management et qui sait, susciter des vocations !

Anne-Laure Le Luduec Lafage, Senior Contract & Claim Manager

Lien vers le master https://www.univ-lille.fr/formations/fr-00002459.html

Ce contenu a été publié dans Formation, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *