Un pont entre deux rives

Lawyer, Contract Manager, Project Manager, quelles interactions ? Sont-ils interchangeables ? L’un peut-il faire le travail des autres ?

Evidemment, posée ainsi, la réponse peut sembler évidente… ou pas.

Mais le vrai point important est que, chacun, dans son domaine, est un pont entre deux rives…

Project Manager: un pont entre les personnes

Le Project Manager a un rôle de chef d’orchestre (analogie la pus communément reprise). C’est-à-dire qu’il a pour métier de coordonner toutes les expertises intervenant sur son projet, et de faire en sorte que tous travaillent dans la même direction. Le Project Manager doit donc communiquer et faire en sorte que chacun communique avec les autres. Parfois (souvent…) le Project Manager doit traduire ce que l’un dit, pour que les autres le comprennent.

Avez-vous déjà vu un ingénieur parler avec un fiscaliste ? Je n’ai évidemment rien contre l’une ou l’autre de ces professions, mais force est de constater que les attentes, les connaissances, et partant l’implicite de chacun est différent. La compréhension est donc parfois difficile alors qu’ils ont parfois besoin d’avancer ensemble sur le projet, par exemple sur les implications du schéma fiscal sur le contrat et la fiche de paie de l’ingénieur détaché à l’étranger pour le projet. Le Project Manager est alors là pour faciliter la compréhension que chacun peut avoir des autres.

Le PMI®, précise d’ailleurs que le Project Manager passe 80% à 90% de son temps à communiquer.

Contract Manager: un pont entre l’opérationnel et le contractuel

Le Contract Manager a la dure tâche de traduire les attentes opérationnelles en contrat, et le contrat en termes opérationnels compréhensibles par tous. Ce n’est évidemment pas sa seule activité, mais faire en sorte que les demandes du client et que les exigences de son entreprises soient retranscrites dans le contrat (en appel d’offre ou business development), puis que chacun, en phase d’exécution, puisse réaliser ses activités en corrélation avec les pièces contractuelles, est évidemment un élément crucial de la réussite du projet.

Le Contract Manager est donc un pont entre la chose juridique et la chose opérationnelle.

Lawyer: un pont entre le contract et le droit

Le Lawyer est, quant à lui, le lien entre le contrat, les demandes et attentes de chacun, et la loi qui impose des règles et donne des degrés de libertés non précisés au contrat. Il fait le lien entre le contrat et le droit.

 

Toutes ces compétences participent ainsi au bon déroulement du projet, et à la réussite de toute l’équipe !

 

Et vous, quel pont êtes-vous ?

Ce contenu a été publié dans Général, Rôle du contract manager, Rôles et responsabilités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Un pont entre deux rives

  1. Vincent Leclerc dit :

    Belles descriptions de ces passerelles que je partage complètement pour avoir été dans la situation du PM et du CM au cours de mes différentes expériences projet.
    Pour ce qui concerne le Lawyer, je pense aussi intéressant de mettre en exergue son intervention indispensable lors de traitement de claims et encore plus de litiges / contentieux. Il fait alors le lien entre le dossier (évidences, correspondances…) constitué par l’équipe projet et le cabinet d’avocats qui va instruire la procédure judiciaire.

    • Très juste. C’est vrai que j’ai tendance à englober derrière le terme « Lawyer » les professionnels du droit, que ce soit le juriste d’entreprise ou l’avocat, alors qu’ils sont complémentaires. Peut-être qu’un lecteur du blog pourra rédiger un article sur le sujet.

  2. Je partage et plussoie !
    Jean-Charles, si nous sommes convaincus de la complémentarité et des passerelles entre ces différents acteur du processus « Contract Management », comment éviter – en interne -, la crainte des uns d’être dépossédés de leurs rôles/responsabilités par les autres ? Il y a une forme de « concurrence » qui monte, chez certains clients/prospects, et qui ne sert pas le métier.

    Concrètement, aujourd’hui, l’un des principaux freins à la mise en œuvre du Contract Management est la peur que représente l’arrivée du Contract Manager, pour un Juriste ou un Project Manager. C’est du moins ce que l’on observe chez de nombreux clients et prospects actuellement…
    C’est la peur du changement, la crainte de l’inconnu, certes… quels sont alors selon vous les arguments qui permettent de dépasser ces peurs ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *