Combiner le management de projets complexes et la médiation

Je partage avec vous cet article sur le management de projets complexes, la médiation et la théorie contractuelle: cliquez ici pour le lire sur le site The Conversation, ou  pour une version PDF.

Je ne suis pas d’accord avec tout, notamment la notion de « généraliste projet » car la gestion de projet est un métier et pas uniquement un titre ou une mission. Il y a donc des spécialistes de la gestion de projet capables de gérer des projets extrêmement complexes, et qui ne sont pas des spécialistes techniques. Il existe d’ailleurs plusieurs techniques et le chef de projet ne saurait être un spécialiste de toutes: technique financière, mécanique, électrique, douanière, assurancielle…

L’article a le mérite d’exister, de faire le lien avec des études antérieurs, et d’être en français. C’est vrai qu’il y a peu de littérature sur les dispute board et autres.

Ce contenu a été publié dans Coin des experts, Ressources, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Combiner le management de projets complexes et la médiation

  1. brun dit :

    bonjour et merci pour vos analyses, vos articles.
    Celui-ci m’interpelle particulièrement.
    En effet, l’anticipation, l’analyse et le traitement des difficultés et des conflits dans les projets relève de la compétence même du Chef de projet (cf ICB de l’IPMA).
    Sur des projets complexes, j’imagine que le sponsor a aussi son rôle à jouer dans le soutien du chef de projet; certes il n’y a pas toujours de sponsor bien identifié et il n’est pas « indépendant » dans les exercices de médiation. Reste un acteur qui pourrait être nommé en même temps que le chef de projet: c’est le pilote du changement, notion et rôle plus facile à « vendre » dans nos entreprises; d’autant plus que peu d’entreprises « vérifient » l’adéquation du retour sur investissement réel avec celui établi au lancement du projet.
    bien à vous,

    • Merci à vous de participer.
      Effectivement, le rôle de sponsor n’est pas évident dans le projets et dans les organisations. Cela mériterait un article (voire plusieurs) rien que sur ce thème: qu’est-ce qu’un sponsor, quel est son rôle, comment s’interface-t-il avec le chef de projet, qui le nomme….
      Quant à nommer un pilote du changement, il deviendrait presque de fait le vrai chef de projet dans le cas de projets de transformation).
      Vraiment intéressant et complexe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *